• Amour gloire et cellulite.

    Vos fesses un peu ronde vous désespèrent ? Vous regarder avec horreur dans les miroirs des cabines d'essayages votre derrière qui a abandonné depuis longtemps la catégorie "noisettes sympatiques" pour celle de "pasteque épanouie" et vous envisagez avec désespoir le jour où il vous faudra vraiment vous attaquer à ce régime avant d'atteindre le niveau de l'auguste citrouille (horreur !) Vos cuisses potelées sont certes fort élastiques au touché mais fort peu seyante, hélas, à la vue, et les analogies avec Rubens ou Nefertiti aux cuisses voluptueuses ne suffisent plus à vous doper le moral ?

    Mais si vous désespériez d'avoir encore un avenir amoureux, ne vous lamentez plus ainsi, il existe, l'homme que vos rotondités délicates attireront comme la mouche sur la pulpe de pèche ! Bon, ceci dit, mettons les choses au point : Gigi l'Amorozzo, beau comme un ange, fort comme un homme, il vous a jamais regardé, il vous regardera jamais. Non, non, pas de bel ange ou de bellatre en vue, rien de tous cela. Soyez déjà contente qu'on vous regarde, prétendez pas être regardante non plus, hein ! D'autant plus que Gigi, c'est pas à la sortie du RER qu'il vous aurais attendue, il vous aurais fallu le piéger dans une quelqu'oncque boite à fric et à paillettes, dans ce monde des nuits parisiennes mythique où vous foutez jamais l'orteil...  Ou alors ce sera un taximan qui se dévisera le cou pour regarder vos fesses passer sous son nez, jaugeant le rétroviseur trop petit pour lui offrir la vue complete de votre postérieur se balançant coquinement au rythme de votre marche...

    Donc voila, il existe le type qui aura décidé de vous sortir de votre misère affective et sexuelle supposée. Gentil, il ne s'encombrera pas de propos alambiqué qui vous demanderons des efforts de réflexions trop poussés. Un simple "je peux te parler ? Pour faire connaissance...  T'as un beau cul, c'est tout"... 

    Car telle est la révélation post RER qui m'a été offerte ce lundi et qui fait suite à un mattage taximanien de fesses, mon postérieur rebondi plait. Plait tellement qu'on s'est vu par deux fois dans l'obligation de raccompagner sa propriétaire jusque chez elle... Propriétaire très peu embalée par cette offre et qui s'est pas géné pour le faire remarquer. Si le premier quidam a fort bien compris cela et n'a pas insisté plus avant (d'autres venaient derrière moi) le second fut un peu plus insistant, et il n'a rien fallu de moins qu'un bon coup de gueule pour le repousser, vu que les phrases de refus polis n'avaient pas l'heur de l'affecter.

    Et c'est la que j'ai pris la pleine mesure du besoin d'exercice physique de mon corps. D'un coté pour raffermir mon popotin, non pour draguer mais pour arriver à escalader un plan de travail sans se foutre par terre parce qu'on aura malencontreusement heurté le mur derrière soi mais aussi pour développer ma voix, qui quand je hurle a tendance à manquer de puissance et à se casser de manière idiote.

    Et depuis je m'interroge. Est-ce que "PARDON ???  Dégage !!! Pour qui tu t'prend..." étaient vraiment les mots les plus appropriés ? Certe ils ont eut l'effet escompté, mas en revanche j'ai mis tout le trajet à décoléré. Si j'avais pu balancer une vanne bien mordante et d'une voix assez puissante, je serai peut-être rentrée chez moi avec le sourire... ou un oeil poché, certe. Mais comme il aurait été bon de balancer quelque chose comme "vu ta tronche, j'essayerais quelque chose d'un peu moins direct, tu aurais des chances de réussite peut-être" ou un "t'as vu marqué où que l'apparence pépé pervers est mon kiff" ?

    La répartie des maitresses harpies n'est plus ce qu'elle était, ma bonne dame. Enfin, je vois mal une maitresse harpie prendre le RER... Ni avoir des fesses trop généreuses.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Mai 2005 à 11:59
    Bonjour :)
    Tu as l'air, comme moi, d'écrire à tout le monde sur ton blogg, donc je me permets de répondre à ce comm. J'aime beaucoup ta façon d'écrire et ça m'a bien fait sourire tout ça ! Allez, tous ne sont pas pareils :)))
    2
    Isabelle
    Vendredi 13 Mai 2005 à 12:42
    le quotidien
    La vie des pauvres en banlieue n'est vraiment pas facile. Courage ledenwin...
    3
    14co
    Vendredi 13 Mai 2005 à 18:40
    Classique.
    Grande gueule sur le web et merdeuse dans la vie.
    4
    Lledelwin Profil de Lledelwin
    Vendredi 13 Mai 2005 à 19:30
    et ben oui...
    dans la vie je passe pas mon temps à imaginer ce que je pourrais inventer pour insulter les gens. Grande gueule sur le net... aurais-tu trouver ton semblable ?
    5
    heaven
    Mercredi 18 Mai 2005 à 07:32
    mordant
    et puis j'aime bien "degage" aussi comme insulte...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Nicolas Zarjevski
    Dimanche 26 Juin 2005 à 18:37
    fille potelée
    26 juin 2005 Bonjour, Moi, j'ai 42 ans, et je suis pas mal du tout pour mon âge. Je suis pas chauffeur de taxi et pourtant, j'adore les filles jeunes encore et toutes pleines de bourrelets de graisse, les cuisses douces et capitonées d'une fine cellulite, les grosses fesses bien molles, le nombril profond. Tout cela chez une jolie fille, bien sûr. Contactez moi! Nicolas 06 14 68 51 26
    7
    Lledelwin Profil de Lledelwin
    Mardi 28 Juin 2005 à 16:27
    bonjour
    Moi je suis Lledelwin, j'ai 24 ans, je ne m'intéresse pas aux gens aimant les bourellet, je préfère ceux qui aiment mes yeux. Mon blogg n'est pas un site de rencontre.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :