• Il y a de cela... 6 mois

    C'était il y a presque 6 mois maintenant.

    L'ami B. : Ecoute, Anne, je voulais pas t'en parler, mais il faut vraiment que je te le dise...  Je pouvais plus garder ça pour moi, c'est pour cela que je suis venu aujourd'hui, alors que je suis vraiment malade... J'aurais du rester au lit, mais fallait que je t'en parle... 

    Moi : ... ? Mais de quoi tu parles ?

    L'ami B. J'en ai marre, quand je parle à quelqu'un, d'entendre dire du mal de toi et de devoir te défendre contre tout le monde ! Tu t'en rend pas compte, parce qu'ils te le diront jamais en face, mais... 

    Moi : Hein ? Mais ! Quoi ? Qui ? Qui pense ça ? Qui sait ça ?

    L'ami B. : Tout le Monde, J.Y, sa copine... 

    J'ai pleuré durant des heures...  Des gens que je pensais bien intentionnés envers moi s'avéraient me sourire de face, bien aimablement, puis me démolir une fois le dos tourner. Des gens qui sont les amis de mon ami et qui ne se sont montrer aimable que le temps de décider que vraiment, je suis détestable et infréquentable. Pouquoi ? Pour une réponse à une boutade qui n'allait pas dans le sens d'un petit rire servile ? Parce qu'une certaine C. a un jour décidé à l'emporte pièce que je me suis comportée envers elle de façon tout à fait déplacée lorsque j'ai montré mon incompréhension devant sa décision de se diriger vers un super marché au lieu de faire les 10 derniers mettres nous séparant de Planette Chocolat, le meilleurs chocolatier artisanal de Bruxelles ? Des gens sur qui je comptais pour meubler les heures de solitude dans cette ville nouvelles où je ne connait pas grand monde... 

    J'ai pleuré d'autant plus lorsque j'ai su que mon ami aussi était au courrant de ce secret que gardait B. Il y a bien pire que s'engueuler avec un ami et découvrir qu'on s'est tromper à son sujet : on peut apprendre par d'autre tout le mal qu'il pense de vous sans jamais vous le dire en face...  Soudain, tout prend un autre sens, les personnes qui ne donnent jamais signe de vie, les gens qui semblent s'éloigner de vous...

    Dans mon esprit simple et retord à la fois, il y avait deux catégories de gens : ceux qui sont aimables et qui plaisantent avec vous, et ceux qui sont désagréables et mesquins envers vous. Les premiers sont des amis ou copains, les autres des gens à ignorer, car ils ne vallent pas trop la peine de se mettre la rate au court bouillon...  Ce jours là, cette classification simple mais jusque là efficace a pris un grand coup. Une simple phrase mal placée peut m'aliéner la sympathie de personnes qui ne prendront même pas la peine de faire l'effort d'être un brin patient ni de s'enquérir auprès de moi des raisons de ma brusquerie réelle ou supposée.

    Avec le recul, je pense que j'ai eut toute les raisons de déprimmer, cet hiver. J'ai certe déprimmer, je ne suis pas retombée en dépression. Je n'ai pas retrouver cette faiblesse atroce qui transforme les jours en longues suites d'heures grises et sinistres, voilée d'une peine immense et sans cause, où un simple geste se retrouve transformer en un effort surhumain et où la mutilation semble être le seul moyen de se prouver que l'on est bien vivante, car le sang qui coule et puis sèche est la preuve de votre vie.

    Mon carractère s'en est retrouver modifié, je suis devenue prudente et circonspecte. Un peu plus méfiante aussi. Le temps, peut-être, m'aidera à décanter les expériences de cette année. En attendant, il faut que je me reprenne en mains, et que j'affirme qui je suis, ce que je veux, et réapprendre la confiance en moi. On aurait pu rêver mieux comme baptème du feu de la vie en commun pour une ex-dépressive à tendance suicidaire.

    Mais bon, comme on me l'a fait comprendre : mon passé ne concerne que moi et les gens assez empathique pour s'en soucier. Et malgré les réclamations allant en ce sens, je ne compte absolument pas me justifier de mon carractère.


  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Mars 2005 à 13:12
    justement c'est un
    bapteme du feu et tu vas t'en sortir grandie Emmerdes les ceux qui te jugent. D'ailleurs qui sont ils ces bien pensants ? Rien, ne leur accorde pas plus d'importance qu'ils n'en méritent, c'est à dire pas du tout !
    2
    Mardi 15 Mars 2005 à 13:13
    justement c'est un
    bapteme du feu et tu vas t'en sortir grandie Emmerdes les ceux qui te jugent. D'ailleurs qui sont ils ces bien pensants ? Rien, ne leur accorde pas plus d'importance qu'ils n'en méritent, c'est à dire pas du tout !
    3
    Atypique ATHצРأO
    Mardi 15 Mars 2005 à 14:20
    Laisse-les
    a leurs mesquineries! Ils doivents bien malheureux (ou envieux?) pour être fourbes de la sorte! :^)
    4
    Lledelwin Profil de Lledelwin
    Mardi 15 Mars 2005 à 15:07
    merci..=)
    Je crois effectivement que ce sont des gens d'une infinie mesquinerie. l'un deux est d'ailleurs connu pour garder du "vieux linge sale puant qu'on veux surtout pas laver et qu'on ressort à la première occasion -en espérant bien évidemment que l'autre se tappera la corvée-."
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    ittou
    Mardi 15 Mars 2005 à 15:28
    Tu es comme tu es.
    Et c'est ainsi que tu dois être aimée. Au fait, bonjour Lledelwin.
    6
    kisha
    Mardi 15 Mars 2005 à 16:21
    Sois toi même
    et si certaines personnes ne t'apprécient pas, tant pis pour elles..
    7
    Le metabaron
    Mercredi 16 Mars 2005 à 00:22
    LOL
    Salut ; Bon alors là je suis mort de rire. Non pas que je me moque de toi et de tas déprime mais devant tas candeur face à la comédie humaine. Tu l'as appris à tes dépend certes mais les gens sont mesquin, pas franc et ne disent JAMAIS en face ce qu'ils pensent de vous. Je suis certain que toi aussi tu dois avoir ce petit travers de parler des gens dans leur dos ? Pardonne leur agissement, se sont des humains et soit au dessus de ça. Ton attitude leur pose probléme ? Laisse les parler, ce que l'on dit dans ton dos on le dit à ton Cul (dixit ma grand mére). Là c'est plus personnelle donc a toi de voir si tu laisse ce commentaire. Tu es arrivé dans un contexte particulier vis à vis de la personne que tu fréquentes. Je crois que tu as été le déclencheur de cette situation sans le vouloir et l'excellent prétexte du retournement de situation. En faite en te visant toi, ils ont tenté de faire mal à une autre personne (nous le nomerons M.)(et j'en ai peur ils ont réussis leur coup). Au pire... ne t'en fait pas, vous avez fait le tri entre les amis et les connaissances. Bises. C.
    8
    Lledelwin Profil de Lledelwin
    Mercredi 16 Mars 2005 à 10:06
    candeur et ragots
    Parler dans le dos des gens ? ui, ça m'arrive, comme sans doute pour tout le monde. Dire vraiment du mal ? Il m'est arrivé de me laisser prendre au jeu d'une certaine personne, une certaine E. et je le regrette infiniement... Je n'ai pas compris assez vite toute la méchanceté de cette personne envers les gens ne faisant pas comme elle, et je n'ai pas osé afficher mon désacord lorsque ses opinions différaient des miennes. Je la laissais dire, ça a fini par se retourner contre moi, lorsqu'elle a tenté de me démolire auprès de M. (ratééé) et de J.Y. (sans doute réussi). Mais je ne cultive pas l'art du ragot avec bonheur, je ne dis pas à X que je l'adooooore tout en disant que c'est un connard fini derrière son dos. Je ne suis pas hypocrite, c'est un défaut que je déteste... Maintenant, à cause de JY, je commence à pratiquer cet art difficile : je lui sourit poliement, je suis amicale avec lui lorsqu'on se croise, je n'en pense pas moins...
    9
    dulcitation
    Mercredi 16 Mars 2005 à 10:12
    les amis
    y en a trois sortes: ceux qui t'aiment, ceux qui en ont rien à foutre de toi, et ceux qui te détestent. M'en suis servie à un moment donné pour faire un tri, et j'ai eu du bol, il m'en restait une qui m'aime. J'ai gardé que celle-là. Bisou, Lledelwin.
    10
    Baba
    Jeudi 17 Mars 2005 à 22:10
    Merde les gens!
    Je pense que tu as déjà fait un énorme travail sur toi ces 6 derniers mois... Mettre des mots sur tout ça est une bonne chose! Et puis les gens, on les emmerde!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :