• L'enver du féminisme

    En parlant de moto... Oui, parce que mon cher et tendre, mon coatch personnel en cas de bobo-moral, mon copain, mon partenaire de tapage de monstre à "Chronique de Norath" l'homme de ma vie, en tout cas celui avec qui je veux faire ma vie...  est motard. 

    J'adore ça.  Pas que je fantasme particulièrement sur les beaux mecs sur belle bécane avec beau blouson.  Parce que moi, je suis derrière, le dos rond, les mains appuyés au réservoire, les yeux qui pleurent à cause du vent qui s'infiltre sous le casque...  Yahoo...  Un de ces jours, je me redresserais sur les appuies-pied en étendant les bras en croix et je crierais "Je suis le roi du mooooooonde"  Après ça, je deviendrai à coup sur la reine de la Fracture et la mascote de l'hosto, à moins que je me lance dans le manequinat d'une nouvelle ligne de prêt-à-porter 100 % sapin.  Mais bon, jusqu'ici, je réfrène mes pulsion...

    Pour ceux que ça intéresse, il a une honda, bleue.  Belle et puissante aussi. 

    Et avec des poignées un peu zarbi depuis un fameux orage, la semaine passée, ce qui lui a couté un aller-retour chez le garage principal afin de faire réviser cela. Fidélisation du client ou promotion inouie, il est revenu de là avec deux splendides revues (sans doute pour lire aux feux rouges) à côté de quoi Play Boy passerais pour un modèle de bon gout, d'intellectualisme et d'esthétique... 

    C'est pas d'hier que ça date (quoique ce soit pas très ancien non plus) mais moi, j'avais encore jamais ouvert les pages de magazine masculin nouvelle tendance.  Pour ne pas les citer New Look, Max et Maximal. 

    Que la presse féminine prenne ses lectrices pour des connes aux sujets d'intérets bornés au régime à la mode cet été, c'est pas nouveau, et cela n'étonnera personne...  Que les magazines masculin soient tout aussi sexistes me surprend pas tellement, mais quand même...  Le mâle moyen, si j'en juge par ce qu'on lui propose à lire, veux de la meuf à poil et à grosse poitrine qui lui susurre qu'elle attend que sa verge, à égalité avec des photo gore d'accident, de meurtre, de morsures bestiales de bestioles.  peut importe que la mise en page soit immonde, que les articles soient réduit à trois paragraphes (plus, son petit cerveaux supporterais pas ?) que les couleurs jurent comme des charretiers (tant mieux ça attire l'oeil) et que le tout soit aussi esthétique qu'un embalage de bonbon haribo (sans doute le même âge mental visé).  Il y a du bonnet C au pire, E au mieux, de la fesse, du regard lassif...  Tout pour être comblé, en somme ?  Oui, tout pour être comblé, à condition d'avoir un frustromètre qui pulvérise tout les records et un intellect très en dessous de la moyenne. 

    Messieux, désormais, l'égalité n'est plus un vain mot, la parité non plus : l'un et l'autre sexe sont pris pour des cons, à égalité. 

    Il est temps de se rebeller contre ce sexisme intollérable ! :)

    (Je serais curieuse de savoir ce qu'on proposait aux motardes venues faire réviser leur meule... )


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :