• Réaction du chat

    Hier donc, je m'improvise hopital de campagne pour petit merle en détresse. Ou plutot je m'improvise ambulancier, le petit merle ayant fini par attérir dans une cage de Birds Aid.

    La présence soudaine d'un petit merle à la maison n'a certainement pas du échapper au chat, qui est venu roder autour de la cuisine puis est venu rappeller son existence en tournicotant autour de moi et de ma chambre, à minuit et quelques. (Un matou adorable et nocturne qui n'a pas du comprendre certaines particularité des horaires..., contrairement à ce qu'on pense, a très bien pigé les horaires humaines : la nuit, c'est le moment où on est sur de trouver quelqu'un dans les chambres !)
    Bref. Le chat donc a considéré la chose d'un oeil interressé. Mais impossible de décrypter sa pensée. Sans doute l'espoir d'un petit cadeau à plumme vite déçu.

    Mais le chat est grand prince, et si je lui apporte un merle, même s'il ne peut pas le manger, il me retournera son cadeau.

    Merci, le chat, pour cette souris morte qui m'attendait sur la dernière marche avant le pallier de ma chambre, le nez posé sur la plinte, semblant attendre mon arrivée avec la patience de celle qui a désormais tout le temps, le sien s'étant écoulé.

    Merci !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :