• Soudain, l'illumination...  Les gens de Liber ont tous une facette changelin, qui traduit leur nature profonde bien plus qu'une hypothétique facette vampire ou garou ! 

    [14:46] <Raziel> deja les choux de bruxelles c degueulasse
    [14:46] <Corus-oqp> mais non
    [14:46] <Corus-oqp>  c'est très bon
    [14:47] <Virelai> Corus, j'imagine bien sa facette changelin
    [14:47] <Virelai> un troll avec un demi-sourise et une Choux
    [14:47] <Corus-oqp> lol
    [14:47] <Corus-oqp> ah oui, il serait mignon tout plein
    [14:47] <Virelai> la Choux, c comme la kriek ou la pécheresse, mais avec des choux de bruxelles à la place des fruits
    [14:47] <Raziel> argh

    C'est décidé, je vais m'y coller d'ici peut.  Faut pas voux vexer si je trouve pas tout de suite ou que j'ai pas fait le dessin illico : va me falloir une photo qui m'inspire, puis faut aussi que je vous connaisse assez pour me décider sur une facette changelin... 

    Let's go !


    votre commentaire
  • Ce qui est bien, avec les jeux vidéo, c'est que tu as beau tomber dans les abimes les moins sondables (ou les plus insondables au choix) tu as sans cesse une seconde chance, et l'espoir toujours renouvelé de venir à bout de ta mission, cette fois-ci...  Ca peut même servir de stratégie : "je refais la mission jusqu'à que j'accumule assez d'or, tuant sans cesse les même monstres..."

    One more chance infiniement. 

    Ce qui est moins drôle, avec la réalité, c'est que ça fonctionne pas comme dans un jeu vidéo.  Faudra que je fasse gaffe, moi, à pas me jeter par dessus le balcon parce que j'ai oublié le pain durant les courses.  En même temps, je ne suis pas mécontente de être un personnage de jeux vidéo : ça manque de personnalité et de but dans la vie (hormis casser du bestiaux)


    8 commentaires
  • Je trouve que ce blog a perdu en qualité de texte depuis quelques temps.  Logique, je ne suis plus en examen, il ne me sert plus d'excuse pour faire autre chose que rév...  que découvrir mes cours pour la première fois.  J'ai maintenant tout le temps pour taper mes petits textes, donc je ne le fait plus, ce qui est somme toute d'une logique imparable.  J'ai aussi tout le temps de faire n'importe quoi, ce qui signifie je le crains qu'il faudra y aller au palan pour me faire sortir de chez moi...  qui est le chez-lui de mon chéri d'ailleur, sois dit en passant. 

    Bref, si vous êtes d'un autre avis, merci de me le faire savoir et de me couvrir de louange, j'adore ça et vous le savez bien, bande de petits pervers !


    4 commentaires
  • Je mangerais bien une glace, mais j'ai peur d'avoir mal...  Un aphte vicieux me vrille la lèvre, juste au contact de la canine, et c'est douloureux.  Heureusement armée de tout ce qu'il faut (enfin, j'espère) je combat le félon avec hargne ! 
    De là à oser me taper un ravier de glace tranquilou devant la télé, il y a un pas... 

    Vile pris à payer pour un week-end presque parfais ?  On pourrais le craindre, si on était un tantinet supersitieux, mais on ne l'est pas, oh non mon trésor !

    Presque car il manquait une grande bringue à cheveux long qui a préféré nous lacher lâchement...  le pauvre s'est farcit bien pire que notre compagnie, donc nous l'estimerons assez puni...  Ou pour dire les choses autrement, je respecte les gens qui au lieu de passer une journée toute agréable se coltine une corvée... 

    Presque car il manquait un concert de Naheulbeuk privée de son heure et quelque de problèmes techniques préalables...  et qui s'est déroulé sous la pluie.  J'ai rien contre la pluie, sauf quand je suis dessous. 

    Presque parce que j'ai eu un mal de chien à m'endormir, à cause de douleurs aux pieds et aux tibias...  Si quelqu'un parle le khazalit, j'aimerais assez qu'il aille signaler au petit nain caveur que je n'apprécie pas ses services et que j'aimerais qu'il cesse de me raper les tibias, c'est insuportable !

    Je suis toujours aussi crevée, sinon!

    Mais j'aurai vu de grandes choses ! Seul la pitié pour un ami en fâcheuse posteur durant un tournoi m'empèche de les décrire ici en détail...  J'aurai vécu mon quart d'heure de gloire, qui dura 12 heures, en jupe noire et corset me faisant une taille de guèpe...  L'épée au coté était un must ! (Lorque je dis "épée" je parle d'une vraie, pas d'une épée de latex.)

    Bref, un aphte, c'est finalement bien peu de désagrément, et de toute façon ce n'est pas lié, oh non mon trésor !


    4 commentaires